Alexandra Mustafá
Brève déclaration biographique

alexandra

Livres

Résumé de la conférence et du discours de la commission sur le service social social brésilien, 2005;

L’être social: éthique, recherche sociale et droits de l’homme. Service social et sociologie brésilienne et italienne dialoguent à la recherche de nouvelles compréhensions (2017) Disponible à l’adresse: http://www3.ufpe.br/editora/ufpebooks/serie_extensao/ser_soci/.

ÉTHIQUE: fondements philosophiques et historiques contre idéologie. EdUFPE. 2019.

Des articles

La relation éthique et politique en tant que fondement de la philosophie pratique dans l’Antiquité. Temporalis, 2002

Réflexions sur le projet éthique-politique professionnel du service social. Dans: Présence éthique. 2003.

Ethique et religion: Inférence de l’Eglise catholique dans la souveraineté nationale. La capitulation de l’Etat brésilien. Dans: Société en débat. UCPEL, 2006.

La lutte et la pensée des femmes: le parti pris révolutionnaire – In: AMARO, S.; DURAND, Véronique (Orgs). Veines Féministes. 2017, p. 53-80

Ethique et gérontologie: le sens philosophique du «massacre» néolibéral aux personnes âgées. Dans: Cahiers GEPE. 2019.

Articles en co-rédaction

Design éthique politique, conscience de classe et corporate design: une relation dialectique. Dans: Temporalis, 2011. (avec Salyanna de Souza)

Démocratie et justice sociale en période de coup d’Etat sous l’égide du néolibéralisme. En co-auteur avec ANSELMO, G.; SOUZA, S. Dans: Katalysis, v. 21, n. 2, 2018. Disponible à l’adresse: https://periodicos.ufsc.br/index.php/katalysis/article/view/1982-02592018v21n2p416.

Déclaration de la vision d'Alexandra Mustafá pour l'IASSW

Affilié à IASSW / AIETS, je propose ma candidature au conseil d’administration de l’IASSW. Lle service social mondial est confronté à un défi de taille: l’intensification de l’inégalité structurelle résultant d’une performance idéologique d’une internationale de droite visant à contrôler les masses, à intensifier son pouvoir et le processus d’exploitation de la société, de tous les peuples du monde. Considérant que cette entité propose au travailleur social, le travail avec les personnes et les structures sociales, dans le sens de répondre à leurs besoins et la potentialisation de leurs capacités, et la performance idéologique de cette “Internationalisation” de toute initiative dans le direction du développement personnel et collectif. Nous pensons que le service social doit avoir une attitude proactive visant à promouvoir une articulation globale de l’AS et une formation de plus en plus avancée, capable d’identifier les fondements du modus operandi de ces acteurs et d’enquêter dans les moindres détails. Toutes ses conséquences ont été de massacrer des pays comme le Brésil avec un discours et une pratique qui, clairement, attaquent nos principes éthiques, en particulier celui de la justice sociale et de l’autonomie des peuples. Par conséquent, nous ressentons le besoin de mettre à jour nos bases théoriques et pratiques et de comprendre que IASSW, parce qu’il occupe une place privilégiée dans la définition des lignes directrices pour la formation professionnelle dans le monde, peut promouvoir un lien entre les écoles de service social et entre les travailleurs sociaux, dans le sens de proposer des alternatives théoriques et pratiques à la confrontation de l’inégalité structurelle et de l’idéologie. Notre perspective est de contribuer à une pratique de l’érudition populaire, capable d’offrir une connaissance de l’histoire permettant d’identifier le processus de construction et de maintenance du domaine et de l’exploitation, à développer avec les utilisateurs, dans les communautés, comme dans les institutions, désassembler le processus d’idéologisation et d’aliénation en cours, par la participation à des conférences mondiales, des réunions nationales et internationales, et des contacts avec des écoles, des travailleurs sociaux et des entités représentatives, en particulier au Brésil, en encourageant une campagne massive d’adhésion à l’IASSW et en créant des conditions propices à l’action avec des organisations internationales telles que l’ONU et des organisations de défense des droits de l’homme. Ces conditions sont censées être créées par l’intensification des relations internationales, par des échanges déjà consolidés, comme celui que nous avons développé entre le Brésil et l’Italie, qui a consolidé une pratique de l’érudition populaire.