Annamaria Campanini
Courte biographie
Mars 2019

annamaria

Annamaria Campanini est actuellement présidente de l’IASSW (2016). En 2007, elle a été promue à son poste actuel de professeur de travail social à l’Université de Milano Bicocca. Elle est formée en tant que travailleuse sociale, sociologue et thérapeute familiale. Dr. Campanini a commencé sa carrière universitaire en 1975 et a développé un intérêt marqué pour la formation au travail social italienne, européenne et internationale. Elle a obtenu un doctorat en sociologie, théorie et méthodologie du travail social de l’Université de Trieste en 1998. En 2009, elle a reçu un doctorat honorifique de l’Université Loyola de Chicago pour son leadership dans la formation internationale en travail social. En 2003, elle a été élue membre du comité exécutif du EASSW et en a été la présidente de 2007 à 2011.

En plus de ses rôles de direction dans la formation au travail social, elle a beaucoup enseigné en Europe et dans le monde. Elle a également été examinatrice internationale dans plusieurs pays, notamment évaluatrice de programmes d’études pour A3ES au Portugal et experte en projets ESCO européens.

Le Dr. Campanini est l’auteur de nombreuses publications dans plusieurs langues, dont l’anglais, le français, l’espagnol et le portugais. En outre, elle est membre du comité de rédaction de nombreux journaux internationaux de travail social.

Annamaria Campanini
Énoncé de vision
Mars 2019

Ce fut un grand honneur de présider IASSW au cours des trois dernières années. J’ai entrepris les tâches qui incombent au poste avec enthousiasme et sens de la responsabilité. Ma vision continue est que IASSW devienne une organisation internationale forte où les barrières linguistiques et culturelles sont surmontées alors que nous travaillons ensemble pour développer des programmes qui préparent les futurs dirigeants qui se consacrent à la réalisation de la mission du travail social. Le rôle de IASSW dans la réalisation de cette vision est global, collaboratif et engageant les voix des programmes, des professeurs et des étudiants du monde entier. Pour concrétiser cette vision, j’ai voyagé dans de nombreux pays au cours des trois dernières années. J’ai eu le plaisir de rencontrer des collègues et de discuter avec eux des défis auxquels est confrontée la formation en travail social dans le monde et d’en apprendre davantage sur les enjeux propres à leur pays.

Dans un second mandat, j’aimerais que nous renforcions la participation des cinq régions IASSW et des écoles membres. En tant que processus que nous avons déjà entamé au niveau du conseil, cela se traduit par un IASSW plus visible, avec une plus grande durabilité financière, ce qui conduit à une efficacité accrue des opérations IASSW.

En tant qu’organisation, nous avons approuvé la Déclaration sur les principes éthiques et, ce faisant, nous avons reconnu l’importance d’un processus de décolonisation du travail social et reconnu la vulnérabilité intrinsèque de l’être humain. Le groupe de travail conjoint avec l’IFSW a maintenant commencé à réviser les normes mondiales de formation en travail social. Ses travaux viseront à trouver le juste équilibre entre la nécessité d’internationaliser les programmes d’études et, parallèlement, de développer des programmes de travail social décolonisés et autochtonisés. Ce processus nécessitera des efforts et une attention extraordinaires pour assurer la participation de voix du monde entier, mettant en contact des universitaires et des praticiens, ainsi que des représentants des utilisateurs de services et des employeurs. En outre, nous devons reconnaître et enseigner une préparation professionnelle incluant un engagement politique dans la promotion de la justice sociale et des droits de l’homme.

Dans un effort de collaboration, les dirigeants de l’IASSW, de l’IFSW et du CIAS se sont engagés à renforcer leur coopération tripartite en évaluant les résultats du programme mondial et en préparant un nouvel Agenda 2020/2030. Nous chercherons également à renforcer notre collaboration avec l’ONU et les associations régionales, ainsi qu’avec de nouveaux partenaires qui partagent nos valeurs et notre engagement en faveur de l’éducation, de la durabilité mondiale, de la justice sociale et des droits de l’homme.

Je sollicite votre soutien alors que nous poursuivons ce voyage ensemble à travers IASSW.